Imprimer la page

Le plan d'action du CAAJ pour l'année 2013-2014

Le CAAJ de Namur vous présente son plan d'actions pour l'année 2013-2014 et les 7 projets s'y rapportant :

- "Parents et professionnels : éduquer ensemble, quels appuis méthodologiques aux professionnels?" - Mené par trois services d'Aide en Milieu Ouvert (AMO) de l'arrondissement de Namur : l'AMO Passages, l'AMO Basse Sambre et Imagin'AMO.
Confrontés à de nombreuses demandes de soutien à la parentalité, les promoteurs ont constaté que la complexité des demandes ne leur permettait pas toujours de donner des réponses adéquates. Ce projet vise à faciliter des réseaux de collaborations (intra et extra AAJ), de réflexions et de prise de recul sur la question du soutien à la parentalité aussi bien au niveau local qu'au niveau de l'arrondissement. Ces réseaux seront des lieux d'intervision, de partage d'outils et d'échange de pratiques.
Une boîte à outils contenant une trentaine d'outils a été constituée et proposée par B. Humbeeck. 
Vous pouvez la télécharger en cliquant ici. 
Cliquez ici pour télécharger la brochure "Parents et Professionnels : Eduquer ensemble" synthèse de deux années d'intervision avec Bruno Humbeeck.

- "Accompagnement individuel et collectif de jeunes de 16 à 20 ans en décrochage scolaire et/ou en rupture sociale" - porté par l'AMO Passages
Ce projet va permettre à 8 jeunes (par année) entre 16 et 20 ans en décrochage scolaire et/ou en rupture sociale de travailler pendant 6 mois comme volontaires en rendant service à la collectivité et en prenant du recul sur leur parcour scolaire et leur intégration sociale.

- "Le bien-être des jeunes à l'école : actions au sein des écoles secondaires de l'arrondissement de Namur" - porté par l'AMO Passages.
Ce projet est mené en partenariat par la plateforme des 4 AMOS de l'arrondissement de Namur. Il entame une 3ème phase d'actions au sein des écoles après deux années exploratoires. Sur base des pratiques mises en évidence en phase 1 et 2, les promoteurs souhaitent soutenir des projets déjà existants (pérennisation et visibilité) et impulser de nouveaux projets pilotes dans certaines écoles.

- "Prévenir la violence dans la relation d'aide" - porté par l'AMO Passages
Ce projet est mené en partenariat avec différents services intersectoriels travaillant en lien avec la jeunesse. Il part du constat de l'omniprésence de la violence dans les pratiques autant dans les missions individuelles que dans les actions collectives et communautaires.

- "Le Conseil d'Arrondissement de l'Aide à la Jeunesse de Namur - rétrospective de ses six années de mandat - promotion et diffusion des actions réalisées" - porté par le CAAJ
Afin de favoriser la concertation et la collaboration, le CAAJ de Namur va à la rencontre de son arrondissement. Ce projet se déroule sur deux années. En 2013, le CAAJ en fin de mandat et après six années de travaux divers, souhaite promouvoir se différents plans d'actions auprès de tout son arrondissement. En 2014, le CAAJ en place, après une première année de mandat, va présenter son diagnostic social à l'échelle de l'arrondissement.

- "Création d'un réseau des acteurs concernés par l'enfant exposé à une séparation parentale très conflictuelle " - porté par le CAAJ
Mise en place d'un lieu de rencontre et d'échange sur la prise en compte des difficultés de l'enfant impliqué dans les conflits liés aux séparations parentales. Celui-ci réunit les professionnels directement concernés par cette problématique (juge de la jeunesse, juge des référés, substitut jeunesse, avocats jeunesse, service de santé mentale, AMO, SAJ...) et ce, à fréquence régulière, avec l'apport d'un animateur et d'un rapporteur de RTA. Les objectifs visés par ces rencontres sont d'améliorer les pratiques de chacun et le prise en charge collective de cette problématique, dans l'intérêt de l'enfant.

- "Séparations parentales conflictuelles - Permanence de médiation au Palais de Justice de Namur" - porté par le CAAJ
Le CAAJ de Namur, préoccupé par la problématique des séparations parentales très conflictuelles et des dégâts que cela peut occasionner sur les enfants, a déjà mené diverses actions sur son arrondissement. C'est ainsi qu'il a, entre autres, soutenu le recours à la médiation et plus particulièrement la mise en place au Palais de Justice de Namur d'une permanence d'information sur la médiation en prenant en charge des frais de communication. Les partenariats se sont étoffés et d'autres actions en sont nées. L'ouverture de magistrats, concernés par la problématique visée, et l'implication d'avocats-médiateurs sur l'arrondissement, permet de mettre en place une nouvelle initiative à savoir une première séance gratuite au Palais de Justice.