Imprimer la page

CAAJ de Bruxelles

Introduction

Le Conseil d'arrondissement de l'aide à la jeunesse[1] est institué par le décret du 4  mars 1991 sur l’aide à la jeunesse. Il existe un CAAJ par chef-lieu de chaque arrondissement (13  en communauté française).

A Bruxelles, le CAAJ se compose de 24 membres nommés par le gouvernement de la Communauté française pour un terme renouvelable de 6 ans.

Le rôle du CAAJ est double.

D'une part, il a une mission de prévention générale sur l'arrondissement où il a son siège. A ce titre, il "stimule, favorise la coordination et supervise les actions de prévention mises en place, et propose d'affecter le budget de prévention générale aux objets qu'il détermine et en contrôle l'utilisation"; il est chargé de s'organiser, en collaboration avec les structures locales disponibles sur l'ensemble de son territoire, afin de recueillir les besoins et avis des jeunes en matière d'actions de prévention générale. Il lui revient également d'attirer l'attention des autorités publiques sur toute situation défavorable au développement de la personnalité des jeunes et à leur insertion sociale.

D'autre part, il est chargé de la programmation des besoins de l'arrondissement en matière de services nécessaires à l'application du décret et émet avis ou propositions au gouvernement de la Communauté à ce sujet.

[1] Voir art 20 à 24  du décret du 4 mars 1991 sur l’aide à la jeunesse